10 trucs pour favoriser la complicité entre vos enfants

 

Les chicanes incessantes entre frères et sœurs peuvent miner le quotidien de tous les membres d’une famille. La rivalité fraternelle est inévitable, mais il est possible d’atténuer ses effets en misant sur la complicité de vos enfants! 

  1. Passer du temps de qualité entre frère et sœur

    Donnez l’occasion à vos enfants de faire des sorties spéciales et de participer à des activités leur permettant de s’éclater ensemble. Ces moments resteront gravés dans leur mémoire et teinteront positivement leur relation.

  2. Réaliser des projets communs

    Vos enfants ont-ils des intérêts communs ? Un projet ralliant leurs champs d’intérêt leur permettra d’unir leurs habiletés pour atteindre un objectif. Ils feront équipe pour imaginer, planifier et concrétiser quelque chose. La réalisation de projets valorisera leurs forces individuelles et mettra en lumière leur complémentarité.

  3. Encourager vos enfants à se complimenter

    En complimentant régulièrement les membres de sa famille, l'enfant prend conscience des avantages d’être bien entouré. L’utilisation d’une boîte à compliments pourrait faciliter ce processus. À chaque fin de journée, les enfants indiquent sur un bout de papier les gestes ou paroles qu’ils ont appréciés des autres membres de la famille et pourquoi. À la fin de la semaine, consultez le contenu de la boîte. Cet exercice sera bénéfique tant pour l’auteur que pour le destinataire du compliment.

  4. Enseigner à vos enfants à résoudre eux-mêmes leurs problèmes

    Les enfants apprennent à résoudre leurs problèmes en pratiquant. Laissez-leur quelques minutes pour trouver un terrain d’entente. S’ils n’y arrivent pas, jouez le rôle de médiateur. Accompagnez-les à trouver un moyen pour se calmer. Écoutez ensuite leur version des faits sans juger. Explorez ensemble les solutions possibles. Finalement, laissez-les choisir une solution qui leur convient. Avec le temps, votre aide sera moins nécessaire.

  5. Célébrer l’unicité de vos enfants

    Notre quotidien se déroule à un rythme effréné. Il n’est pas rare que nous donnions du temps à l’ensemble de la fratrie plutôt qu’à chaque enfant. Cela peut malheureusement causer de la jalousie entre eux. Leur besoin d’attention individuel subsiste malgré l’agrandissement de la famille. Il importe d’y être sensible et de planifier des moments en tête-à-tête avec chaque enfant.

  6. Permettre aux enfants d’avoir des différends

    

Il est utopique de croire que vos enfants s’entendront bien en tout temps. Lâchez prise et acceptez qu’ils aient des différends. Permettez-leur d’exprimer leurs émotions plutôt que de les contraindre à les refouler, ce qui pourrait accroître l’hostilité dans la fratrie. Votre soutien affectif apaisera leurs tensions.

  7. Encourager l’entraide

    L’entraide dans la fratrie suscite le développement d’un fort lien de confiance et de réciprocité. Pour inciter vos enfants à s’entraider, demandez-leur régulièrement comment ils pourraient aider l’autre pour lui faire plaisir. Portez attention à ne pas toujours implorer votre aîné de faire des efforts. Les petits peuvent aussi collaborer avec les plus grands en fonction de leurs capacités !

  8. Définir le territoire de chacun des enfants



    Considérant que plusieurs frères et sœurs sont souvent ensemble, il est normal que des frictions surviennent. Prévoyez avec chacun de vos enfants un endroit où ils pourront se retirer lorsqu’ils auront besoin d’être seuls. Permettez également à vos enfants de réserver certains jouets pour un usage exclusif. Vous éviterez ainsi des chicanes relatives à leur matériel.

  9. Récompenser l’harmonie fraternelle

    Récompensez vos enfants lorsqu’ils s’entendent bien. Soulignez les situations où ils s’amusent ensemble, où ils échangent des regards complices, où ils partagent, etc.


  10. Avoir des règles claires

    Les rivalités entre enfants peuvent facilement dégénérer si des limites ne sont pas imposées. Expliquez aux enfants ce qu’ils peuvent faire lorsqu’ils vivent un conflit. Donnez-leur des outils pour canaliser leurs sentiments négatifs. Insistez sur l’importance de rester pacifique et respectueux. Prévoyez des conséquences logiques en cas de non-respect de vos règles.

La famille est une microsociété qui permet aux enfants de développer plusieurs habiletés essentielles. Les rivalités fraternelles forgent l’identité de l’enfant. Elles développent sa capacité à s’affirmer, à reconnaître et à exprimer ses émotions, à développer sa patience et sa tolérance et à résoudre des problèmes. Tentez d’y penser lorsque vos enfants se chamailleront !

 

 

Laury Boisvert

Coach familial, B. Éd.

Fondatrice de Coaching familial La Lanterne

418-934-9839

laury@lalanterne-coaching.com

 

 

 

 

Contactez-nous

Partager via un média social